La 2ème édition du Festival NKUMB’Art renvoyée au mois de février 2024 !

Initialement prévue entre mi-août et mi-septembre 2023 sur le site touristique Seli Safari Zongo, situé dans la province du Kongo Central, la 2ème édition du Festival NKUMB’Art a été reportée au mois de février 2024 pour des raisons indépendantes de la bonne volonté des organisateurs dont l’agenda très chargé des officiels. Ont annoncé les organisateurs après une réunion du comité d’organisation tenue dans la capitale Congolaise, réunion qui s’est terminée sous le rythme de la musique traditionnelle endiablée. Selon nos sources, ” cette activité socioculturelle va rassembler toutes les expressions culturelles des afro-descendants du monde entier en République Démocratique du Congo (RDC). Une occasion pour les politiques, différents experts, scientifiques et chercheurs de revisiter la question des afro-descendants ”.
En effet, après le success-story de la première édition organisée en décembre 2021 sur le site touristique éponyme, édition qui s’inscrivait dans le cadre de la vaste campagne publique pour l’inscription de la Rumba Congolaise sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité à l’Organisation des Nations-Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), l’Asbl Dynamique Plus annonce l’organisation de la seconde édition au mois de février 2024.

” KUMB’Art est totalement soutenu par l’UNESCO. Car, cette activité valorise la rumba Congolaise récemment inscrite au patrimoine immatériel de cet organe des Nations-Unies ”, a fait savoir Mme Yvette Sunguza Mavety, Présidente de l’Asbl Dynamique Plus, au cours d’une réunion du comité d’organisation organisée pendant le week-end à Kinshasa, capitale de la RDC.

A un autre membre de l’organisation de battre le tam-tam encore très fort : ” La 2ème édition sera (encore) extraordinaire et sera inscrite en droite ligne de la vision du Chef de l’État, celle de promouvoir la culture congolaise dans tous ses aspects. Car, c’est sous son mandat que nous avons eu cette porte ouverte, cette fenêtre, pour organiser la 1ère édition de KUMB’Art ”, a déclaré à son tour M. Francis Silu, ci-devant Vice-président de l’Asbl Dynamique Plus.

Quid de la rumba Congolaise au-delà des frontières ? ” La rumba Congolaise représente à ce jour une identité, une culture et un modèle de vie non seulement pour la RDC mais aussi pour le Congo-Brazzaville et tous les autres pays du monde qui la portent comme un patrimoine de l’humanité ”, a révélé M. Augustin Bikale, Administrateur National au Programme Culture/UNESCO.

Il sied de rappeler qu’après la création du mouvement culturel NKUMB’Art par l’Asbl Dynamique Plus, s’en suivra le lancement du festival ” Rumba in the Jungle ”. Objectif, faire le plaidoyer afin que la Rumba Congolaise soit inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité à l’UNESCO. Mission accomplie. Pour immortaliser ce moment et l’inscrire dans les annales de la République, le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui tient mordicus à établir le pont entre le peuple Congolais et la diaspora afro-descendante africaine éparpillée à travers le monde entier et plus particulièrement dans les Amériques, a accepté de patronner cette 2ème édition de KUMB’Art.

A en croire ses initiateurs qui mettent les bouchées doubles pour la réussite de cet événement, NKUMB’Art est organisé dans le but de positionner la culture comme un instrument de rapprochement des peuples et une opportunité pour le pays d’explorer à travers les arts et le patrimoine culturel le nouveau paradigme de développement économique durable et les atouts pour le renforcement de la cohésion sociale.

Rumba in the jungle ne se veut pas simplement être une fête de la musique. Il est également une occasion pour les participants de s’assurer de la manière dont la culture peut impacter économiquement le pays et favoriser la croissance à travers le tourisme et le développement des industries culturelles.